Atelier vertbois

L’atelier Vertbois à la mémoire des gestes précis, du bruit mat du maillet sur la gouge Scharweatcher, de l’odeur douce des copeaux parsemés sur l’antique établi.

L’épaisse planche de merisier est tenue par un étau solide.

Cathy Bourdet concertée, penchée sur la planche, suit le dessin précis des drapés de la robe du personnage qui surgit.

Pompéi, la lumière crue d’un après midi écrase la rue déserte, un mouvement léger croise le regard du héros du roman de Wilhelm Jensen : Gradiva, « Celle qui marche ». Elle  deviendra l‘héroïne du célèbre essai de Sigmund Freud « Délires et rêves dans la Gradiva de Jensen »(1906).

Le bas relief est au musée du Vatican. Les surréalistes, Rolan Barthes, et beaucoup d’autres ont célébré la beauté de la démarche de la jeune femme dans la Pompéi dévastée par l’éruption de l’Etna.

En acceptant de reprendre cette oeuvre, en 2015, Cathy Bourdet l’inscrit dans la série des Dames commencées en 1990.

Extrait de la présentation de l’artiste par son frère.

Jean-Claude Bourdet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close